Emetteur vintage O-C à tubes

Par Michel Vonlanthen HB9AFO

 

Suite à l'achat de mon récepteur HRO et mes appels pour lui trouver un compagnon pour l'émission, j'ai reçu deux nouveaux récepteurs que j'ai donné à un OM tout heureux de l'aubaine.


Par contre rien côté TX jusqu'à avant-hier où Luc HB9ABB m'a proposé un VFO Geloso. Bien que cela ne soit pas mon idéal comme TX ondes-courtes, la nostalgie a pris le dessus et me voici avec les éléments essentiels pour construire un émetteur complet. C'est ce que je vais faire...

 


Le VFO Geloso 4/104-S

 


Vu de dessous, quasi-neuf!...

 

Le Cadran

 

 

 

Tout ce qu'il faut pour construire l'émetteur, ici avec une 807. Il n'y a plus qu'à...

 

Schéma du TX G.222 TR complet, avec le VFO, le PA, le modulateur, et la 6146

 

 

 

Mon premier émetteur


Tiré du livre "Technique de l'émission-réception sur ondes courtes" de Charles Guilbert F3LG

 

C'est le premier émetteur que j'ai monté dans les années soixante, lorsque j'étais SWL. Je n'ai fait qu'un seul "QSO" avec cet engin: avec un copain non radioamateur qui se trouvait à 2-3 kilomètres de chez moi. Je lui envoyais de la musique sur 7 MHz en AM, un disque des Chaussettes Noires avec le chanteur Eddy Mitchell, "Daniela"... Pour moi c'était l'aspect "radioamateur" qui 'intéressait mais pour mon copain Claude, qui me recevait sur le BCL de ses parents, c'était la musique. Quelques années plus tard nous avons fondé un groupe de rock... hi
 

  
Page 1


Page 2

Page 3

Page 4

Page 5

Page 6

Page 7

Page 8

 

 

Liens:


 

Réflexion


Je me suis tout de même fait une réflexion en voyant des montagnes d'anciens équipements en train de se couvrir de poussière dans des dépôts: qui pourrait bien avoir du plaisir à voir ces anciens équipements fonctionner? A part ceux qui les ont connus dans leur jeunesse, moi par exemple, je ne vois personne. Les jeunes y sont insensibles car cela n'évoque rien dans leur mémoire.

Je vais donc me contenter de remettre en fonction une petite station CW ce qui me permettra de faire quelques QSO, peut-être des démonstrations si cela intéresse quelqu'un, et en tirer beaucoup de plaisir. Pour l'instant, la vénérable savonnette "VFO Geloso" a mes suffrages. C'est petit et une EL84 au final suffirait à mon bonheur. Idéalement j'aurais aimé reconstruire un petit TX CW dans une coque d'ARC-5 (Command Set) mais je n'en ai pas trouvé à racheter. Soit leurs propriétaires les laissent rouiller dans leurs caves, soit ils ne veulent pas s'en séparer.

 

J'ai trouvé sur le web quelques sites de "frères de nostalgie":

 


 

La suite

 

 

Regardez la photo que je viens de découvrir ! Les voilà mes ARC-5, et en fonctionnement en plus! Et comble de chance, je me trouverai aux USA lors des vols de Fifi, la forteresse volante B-29 d'où est tirée cette photo. Peut-être même que je pourrai voler avec elle.

 

Si tout va bien, je serai à la Dayton Hamvention le 20 mai 2016


2016.07.31 J'ai trouvé un ARC-5 neuf à Dayton

Après avoir attendu un jour entier en plein soleil, sur un aéroport où se tenait un meeting World War II, j'ai pu voler dans le fameux Fifi, vénérable B-29 de la dernière guerre, le dernier encore en service (homologué comme "expérimental" car il est trop ancien... hi). C'était le bombardier quadrimoteur le plus perfectionné de la guerre 39-45 et c'est ce type d'avion qui a lancé la bombe atomique sur Hiroshima. J'ai pu voir l'original, appelé "Enola Gay" du nom de la mère du pilote, au musée de la Smithonian Foundation à Washington, près du Dulus Airport.

C'est un plaisir rare de pouvoir concrétiser un vieux projet. Nous étions huit à pouvoir le faire ce 6 juin  2016 à Reading car le jour d'avant, le dernier jour du meeting, le vent était trop fort pour faire voler Fifi. On nous a  donc proposé de le faire le lundi matin puisque la météo s'annonçait bonne. Et elle l'a été, les conditions ont été parfaites.

Pour moi, ce vol est la consécration de quasiment un an d'espoir, qui a débuté avec l'achat de mon vieux HRO. Après l'avoir mis en service, j'ai eu l'envie de lui faire un petit frère, un TX CW 7MHz à l'ancienne et c'est pourquoi j'ai recherché une épave d'ARC-5 afin d'y monter un TX moderne. Un copain m'en a apporté un à CJ, une épave avec toutes les selfs coupées. Mais au meeting de Dayton, j'en ai vu deux, dont un en état de neuf, dans son carton d'origine. Malgré le surpoids que cela m'a fait au retour en Suisse, je n'ai pas pu résister. Heureusement, l'agent de la compagnie Swiss qui a pesé mes bagages m'a fait un cadeau vraiment sympathique. Il m'a d'abord proposé de retirer quelque chose de ma valise car j'avais 10kg de trop, ce qui me faisait 150 Dollars de supplément à payer. Mais je ne pouvais rien en retirer car tout était trop lourd pour mon sac de cabine, déjà bien rempli. Il a fini par me dire qu'il faudrait que je fasse attention la prochaine fois et ne m'a rien fait payer!... Vraiment sympa!

Mais l'histoire ne s'arrête pas là puisque la présence de ce carton à côté de la poubelle de ma chambre d'hôtel à Washington m'avait fait soupçonner de détenir une bombe. La sécurité m'avait sévèrement interpellé à 7h30 du matin...

C'est la photo de la station radio de Fifi sur le site du meeting qui m'a décidé à m'inscrire pour ce vol. Et comble de  chance, sans le savoir, c'est moi qui ait eu la meilleure place dans l'avion, celle de l'observateur juste derrière les pilotes. J'ai donc pu observer à loisir toutes les manoeuvres des pilotes et de l'ingénieur de bord.

En fait, la station  ARC-5, un TX 80m et un 40 m, ainsi que 3 récepteurs ARC-5 également ne servent qu'aux radioamateurs du radioclub KM4RC qui les desservent (responsable K3NT). Les 3 récepteurs sont mécaniquement télécommandés depuis la place de l'opérateur radio. Par contre,  les boîtes de commande qui sont à côté du capitaine ne sont pas reliées. C'est un BC-348 qui fait la  réception. Les opérateurs radioamateurs font donc de l'AM sur 80 et 40 mètres. L'équipement radio utilisé par les pilotes pour communiquer avec le sol est par contre moderne, un GPS est d'ailleurs visible sur le tableau de bord.

Je recherchais un ARC-5 parce que c'est avec ce TX-là, prêté par HB9ABB qui l'avait en prêt de HB9PS, que j'ai contacté mon premier Américain sur 40m en CW il y a plus de 50 ans. Je vais donc boucler la boucle puisque l'émetteur que j'ai acheté est complet et semble en bon état. Après révision, je pense pouvoir faire l'utiliser en compagnie du HRO.

A suivre...